Affichage des articles dont le libellé est erreur. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est erreur. Afficher tous les articles

vendredi 7 mai 2010

Elle court elle court la petite erreur...

Si l'on s'aventure, comme je viens de le faire, à chercher le mariage de Joseph Alphonse Phaneuf (Bénoni et Angélique Gosselin) et Elmire Gendron (François et Henriette Desmarais) on risque de faire une erreur d'une bonne centaine d'années ou de quelques lustres selon l'endroit où l'on cherche.

D'abord au BMS2000, dans la version 13, c'est-à-dire la dernière version, le mariage a lieu en 1769 :


Et puis chez Mes Aïeux, le mariage a aussi lieu en 1769 :


Pour finir c'est en allant chercher l'original chez Ancestry.ca que l'erreur apparaît, parce que le mariage se trouve dans les pages de l'année 1869... mais attendez, ce n'est pas fini : dans le registre, le rédacteur Narcisse Malhiot s'est aussi trompé : il a écrit que le mariage a eu lieu en 1809.


 J'ai fini par me demander si j'avais la berlue.

J'ai pris le répertoire des Mariages de Saint-Antoine-sur-Richelieu 1741-1965 d'Irénée Jetté : le généalogiste avait bel et bien inscrit le mariage en 1869 - mais il avait erré sur le nom de la mère de l'époux à qui il a donné le patronyme de Gendron au lieu de Gosselin. J'ai finalement pris la transcription du répertoire BMS de Saint-Antoine-sur-Richelieu. Comme les actes ne suivent pas l'ordre alphabétique mais chronologique, c'est bel et bien à l'année 1869 que le mariage apparaît.

On peut supposer que BMS2000 et Mes Aïeux s'alimentent aux mêmes sources pour que la même erreur se retrouve dans les deux banques de données; non seulement l'erreur de date s'y trouve-t-elle, mais les deux bases reprennent l'erreur sur le nom de la mère du marié qu'ils appellent aussi Gendron et non Gosselin. Finalement, j'ai pris l'original que l'on trouve chez Ancestry, mais deux autres endroits nous donnent accès aux originaux : Images Drouin Pépin de l'Institut généalogique Drouin et Family Search, ce dernier site est gratuit mais les registres cessent d'être disponibles après 1899.

Qu'est-ce à dire, finalement? Qu'il ne faut jamais faire l'économie de chercher l'original et, même alors, il ne faut jamais faire l'économie de la lecture des actes.

Pour partager