samedi 14 janvier 2012

Image pieuse : Bouasse Jeune




J'ai toujours aimé les images pieuses et j'en ai une belle collection que je regarde avec plaisir. Les images sacrées comme on les appelle aussi, nous parlent évidemment de la foi catholique, mais elles nous racontent aussi l'histoire de l'imprimerie.

Parmi les artistes de l'imagerie religieuse, il y a Eulalie Lebel Bouasse, fille et épouse d'un imprimeur.

Abandonnée par son mari en 1845, Eulalie Lebel décide d'imprimer en couleurs des images pour gagner sa vie et celle de ses trois deux enfants. Son entreprise, Bouasse Lebel profitera de la vague de ferveur religieuse au XIXe siècle et connaîtra le succès. En 1852, elle lègue la compagnie à son fils aîné, Henri. Émile, le plus jeune, travaille pour son frère jusqu'à ce qu'une dispute le pousse à fonder sa propre entreprise, Bouasse Jeune, en 1867. Cette nouvelle imprimerie connaît à son tour le succès, mais Émile Bouasse meurt en 1881, laissant son entreprise à son épouse et à ses enfants.

L'image de Notre-Dame que l'on peut voir ici provient de Bouasse Jeune, donc de l'imprimerie d'Émile.

Au tournant du XXe siècle, après la première guerre mondiale, l'intérêt pour les images pieuses se modifiera : les fidèles porteront leur intérêt sur des photographies ou des images moins complexes.

On peut lire davantage sur la question ici et ici.




6 commentaires:

  1. Apprendre l'histoire à travers la vie des gens, j'aime bien. En fait, les personnes m'intéressent plus que les événements ou les dates.

    RépondreSupprimer
  2. Quand on s'intéresse à l'histoire par les gens, on retient souvent les dates et les événements sans même faire l'effort. Merci pour ton message, Claude.

    RépondreSupprimer
  3. Belle image pieuse... surtout quand elle provient du magasin de mes ancêtres les Bouasse.. Juste une rectification, Eulalie Lebel épouse Bouasse a eu deux enfants et non trois: Henri Marie Bouasse dit Bouasse-LEBEL et Emile Bouasse dit Bouasse JEUNE.
    Cordialement
    Pierre
    puf29@hotmail.fr

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    J'ai trouvé dans le grenier une centaine d'images pieuses pour l'essentiel du XIXème et parmi elles un carnet de 20 timbres sur Marseille, Notre Dame de la Garde édité par Bouasse-Jeune. Ils n'ont pas de valeur indiquée. Savez-vous s'ils étaient utilisés comme timbres postaux ou s'ils étaient simplement "décoratifs"?
    Merci de votre aide
    Cordialement
    Renée

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Renée, je n'ai pas la réponse à votre question, mais peut-être que Pierre, dont les ancêtres sont justement les Bouasse, pourrait vous renseigner. Voici son adresse : puf29@hotmail.fr

    S'il a la réponse, revenez nous le dire!

    RépondreSupprimer
  6. bonjour
    magnifique et interessant ce site bravo je vais avoir de quoi apprendre !!!!!

    je voudrais vous presenter mon blog lesmisselsdemarie.blogspot.com

    au plaisir

    RépondreSupprimer

Vous laissez un petit mot?

Pour partager