dimanche 25 juillet 2010

Histoire de statue • Première partie

À Saint-Antoine-sur-Richelieu, les gens racontent depuis longtemps qu'une statue a été enterrée dans le cimetière. Une statue de qui? une statue de quoi? en bois? en pierre? en ciment? pourquoi l'aurait-on  enterrée? où était-elle? Autant de questions sans réponses.


À la recherche d'une piste, trois membres de la société historique, Nicole Villiard, Pierrette Ribourtout et Mario Marchessault, ont réalisé une interview avec monsieur Camille Petit, l'ancien bedeau, quelque temps avant sa mort. Evidemment, il a été question de la statue. Monsieur Petit leur a répété ce qu'il m'avait dit en 1998 alors que je travaillais sur un texte pour l'album du 250e anniversaire de la municipalité : la statue «n'était plus bonne», elle avait été enterrée quelque part au bord de la coulée, parce qu'elle était dangereuse et brisée; elle était entourée de fil de fer. Le reste, il avait oublié.


Depuis quatre années qu'il était responsable du cimetière, Mario Marchessault cherchait la fameuse statue. C'était pas une obsession, juste une idée : chaque fois qu'il en avait l'occasion, il fouillait des yeux, de la pince, la coulée et son talus. Il guettait la butte, quelque chose qui lui dirait qu'elle se terrait là, juste sous ses pieds. Avec sa pince, il cherchait à délimiter un contour, à ceinturer une masse dans le sol.

Je viens vous annoncer une grande nouvelle : Mario Marchessault a trouvé la statue!

Il l'a déterrée, nettoyée, et a mis une équipe de détectives là-dessus.

En attendant de pouvoir vous raconter la suite de cette aventure, je vous la montre maintenant de dos, encore enduite de terre. Et vous, vous avez une piste?

2 commentaires:

  1. Salut Mario, je suis un passionné d'histoire et de généalogie, j'aimerais bien pouvoir déménager à saint-Antoine-sur-Richelieu là ou plusieurs de mes ancêtres comme toi ont vécu. Je suis un descendant de Blaise-Benjamin Durocher mari de Geneviève Marchessault (marraine du 2ème clocher de l'église avec le curé Joseph Martel (Joseph-Geneviève) si jamais tu es intéressé je suis disponible c'est l'un de mes rêves de vivre dans ce beau village.
    Concernant la statue je n'ai aucune idée, mais on dirait un moine de dos.
    Merci cousin et à bientôt. :O)
    Daniel Durocher (discodandan@hotmail.com)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour!

    Je pense qu'il pourrait probablement s'agir d'une statue de Saint-Antoine-de-Padoue. C'est le nom de la paroisse pour commencer!

    J'ai consulté quelques sites internet pour en savoir plus long. Saint-Antoine-de-Padoue a appartenu à l'ordre des Franciscains; le personnage de la statue pourrait très bien être vêtu de l'habit franciscain avec sa capuche et sa corde nouée autour de la taille.

    Saint-Antoine-de-Padoue était souvent représenté comme portant l'Enfant-Jésus d'un côté, et tenant un grand lys avec sa main de l'autre côté (c'est plutôt sympatique).

    Le personnage de la statue semble avoir les bras repliés vers l'avant, comme s'il transportait quelque chose lui aussi.

    Saint-Antoine-de-Padoue était le "Saint préféré" de mon grand-père maternel, qui a été une des "lumières" dans ma vie. Quand mon grand-père est mort, on a trouvé une médaille de Saint-Antoine épinglée sur sa jaquette d'hôpital.

    Est-ce que j'ai bien deviné, pour la statue... peu importe, cet exercice m'a rappelé de beaux souvenirs.

    RépondreSupprimer

Vous laissez un petit mot?

Pour partager