lundi 17 mai 2010

Monument Émilien CHAGNON


Lot 1A48 • ancien lot 131
Fils du journalier Alphonse et de Dorila Végiard Labonté, Joseph Donat Émilien Chagnon est né à Sainte-Théodosie (Calixa-Lavallée) le 4 février 1910.  Il a été baptisé le même jour par le curé Vigneault et a eu pour parrain et marraine Ephraïm Allaire et Louisa Labonté.

Devenu cultivateur, Émilien Chagnon épousait en premières noces Irène Fortin, institutrice, née en 1913 à Contrecœur. Irène était la fille de †Joseph Fortin et de †Albina Lavigne.

Après la publication d'un seul ban – vu la dispense des deux autres – autant à Saint-Antoine qu'à Contrecœur, le mariage a lieu à Contrecœur le 1er septembre 1934. C'est Amable Dorval, curé de Sainte-Théodosie, qui unit les fiancés. Les témoins ont été Alphonse Chagnon, père de l'époux, et de Gélina Fortin, oncle et tuteur de l'épouse. Tout le monde a signé.


Irène Fortin meurt à Saint-Antoine-sur-Richelieu le 8 avril 1940 et est inhumée le lendemain. Au moment de sa naissance, les pages du registre de Contrecœur manquent, autant chez Ancestry que chez Drouin; par l'index, nous savons cependant qu'elle est née et a été baptisée en 1913. Dans l'acte de sépulture, le curé de Saint-Antoine, Uldéric Decelles, écrit on le constate qu'elle était âgée de 26 ans 11 mois et 8 jours, ce qui nous permet de supposer qu'elle serait née autour du 1er mai 1913.

Dans cet acte de sépulture, nous apprenons que Émilien Chagnon est devenu camionneur quelque part entre 1934 et 1940.

Le 29 novembre 1941, à Sainte-Philomène de Montréal, Émilien Chagnon épouse en deuxièmes noces Marguerite Desrosiers, qui habitait le 2573 rue Masson à Montréal. Georges Therrien, prêtre, unit les fiancés sans délai vu l'obtention d'une dispense de publication des trois bans. Marguerite Desrosiers était la fille d'Auguste et de †Alice Bousquet, de Sainte-Philomène de Montréal. Le mariage a eu pour témoins Alphonse Chagnon, père de l'époux, et Auguste Desrosiers, père de l'épouse. Le couple a déclaré avoir signé un contrat de mariage chez le notaire Paul Guillet.

Marie Marguerite Florine Éliane Desrosiers est née à Saint-Antoine-sur-Richelieu le 8 juillet 1908, et elle a été baptisée le même jour, par le curé St-Louis; elle a eu pour parrain et marraine Ignace Archambault et Florina Bousquet.


Émilien Chagnon qui était devenu garagiste meurt le 1er octobre 1962 et est enterré à Saint-Antoine-sur-Richelieu trois jours plus tard, le 4 octobre.

Marguerite Desrosiers meurt au Foyer Saint-Antoine de Longueuil le 20 juin 1987.





Sources :
Sainte-Théodosie. co. Verchères, 1910, F1V, B1
BSQ 1926-1996, matricule 34-111718
Très-Sainte-Trinité de Contrecœur, co. Verchères, 1929-1940, 1934, F104V105R, M8
Saint-Antoine-sur-Richelieu, co. Verchères, 1931-1942, 1940, F125V, S9
BSQ 1926-1996, fiche #969317
BSQ 1926-1996, matricule 41-128525
Sainte-Philomène de Montréal, île de Montréal, 1941, F101RV, M135
Saint-Antoine-sur-Richelieu, co. Verchères, 1897-1911, 1908, F239V, B34
BSQ 1926-1996, fiche # 484279
Saint-Antoine-sur-Richelieu, copie tapuscrite, 1962, P657.
Avis de décès publié dans le Journal de Montréal, livraison du 21 juin 1987.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous laissez un petit mot?

Pour partager